GRAINE Poitou-Charentes
Réseau d’éducation à l’environnement en Poitou-Charentes

Accueil > L’actualité en EE > Echos du réseau > Nouvel outil de sensibilisation sur les nanomatériaux

Nouvel outil de sensibilisation sur les nanomatériaux

Le monde infiniment petit des nanomatériaux est très méconnu. On les trouve pourtant partout : bonbons, textiles, cosmétiques, aliments, peintures, équipements sportifs…

Les associations Vienne Nature et la Bêta-Pi ont présenté pour la première fois au grand public un nouvel outil de sensibilisation sur les nanomatériaux à Poitiers pour à la fois informer de leur présence dans notre quotidien, mais aussi de leurs risques éventuels.

Présenté lors du Salon Respire la Vie qui s’est déroulé à Poitiers du 23 au 25 novembre 2018, l’outil a été conçu dans le cadre du Plan Régional Santé Environnement Nouvelle-Aquitaine.
Il est composé d’un fond de stand avec deux panneaux aux accroches très visuelles qui diffusent et détaillent quatre informations principales :
- « C’est tout petit » ;
- « Ils sont divers et partout » ;
- « Utiles ou futiles ? » ;
- « Quels risques ? ».

L’échelle nanométrique procure à certaines substances des propriétés remarquables : plus solides, plus légers, plus conducteurs, plus colorés, plus brillants…
Les nanomatériaux peuvent se trouver dans une grande diversité de produits. Citons quelques exemples :
- Le dioxyde de silice à l’échelle nanométrique est présent dans certains produits comme le sel, le sucre et autre poudre aromatique en tant qu’anti-agglomérant.
- Le dioxyde de titane à l’échelle nanométrique est présent dans certains bonbons pour les rendre plus brillants, mais aussi dans la crème solaire pour éviter les traces blanches lorsqu’on l’étale.
- Le « nano-argent » est utilisé comme agent antibactérien dans certains pansements, mais aussi dans les chaussettes anti-odeurs.

Peu d’études ont été réalisées sur les risques éventuels sur la santé ou sur l’environnement. Il est donc pertinent de se poser la question sur du rapport risques - bénéfices de l’utilisation des nanomatériaux. Le principe de précaution s’applique dans le cas des nanomatériaux. Augmenter l’efficacité d’un traitement médical par des nanomatériaux pourrait être consensuel. Utiliser un nanomatériau pour améliorer le rendu visuel d’un produit de consommation pourrait être davantage source de débat.

Vienne Nature et la Beta-Pi, dans le cadre du Plan Régional Santé Environnement Nouvelle-Aquitaine, ont voulu axer cet outil de sensibilisation sur l’information afin d’amener le public à se poser des questions et à faire des choix de consommation éclairés.

En trois jours, plus de 350 personnes ont eu un accès personnalisé à ce dispositif accompagné par six animateurs qui se sont relayés sur le stand, et les retours des participants sur ce nouvel outil interactif ont été très positifs.
Une majorité des personnes rencontrées ne semblait pas, ou mal, connaître les nanomatériaux, mais toutes ont affirmé mieux comprendre ce que sont les nanomatériaux à l’issue de l’animation. Une large majorité de personnes a également affirmé vouloir davantage lire les étiquetages des produits de consommation courante, voire adapter leurs modes de consommation, mais également continuer à être informées sur cette thématique.

Le stand interactif sera présenté en 2019 à Bordeaux et Limoges lors d’événements grand public, afin de poursuivre une phase de test avant une éventuelle duplication de cet outil pour l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine.

Rédaction de l’article et crédit photos Association Vienne Nature

Répondre à cet article

Site et Infolettre édités avec le soutien financier de la Région et de la DREAL Nouvelle-Aquitaine