GRAINE Poitou-Charentes
Réseau d’éducation à l’environnement en Poitou-Charentes

Accueil > L’actualité en EE > Veille pédagogique > REVUE DE PRESSE : juin 2021

Sujets locaux - régionaux :

SANTÉ - ENVIRONNEMENT - Réflexion autour de la crise sanitaire
Cette nouvelle publication de l’IREPS est destinée à faire le lien entre la crise sanitaire et les ressources permettant de l’appréhender. Composée d’un article de fond et d’une interview de Linda Cambon, le n°1 de la Grande Minute Doc a un objectif : inviter les acteurs de la santé en Nouvelle-Aquitaine à prendre du recul sur la crise sanitaire, et à tenir davantage compte des liens entre la santé et l’environnement.
Un article en ligne de l’IREPS - La Grande Minute Doc

DÉCHETS – Réduire ses déchets, ce n’est pas compliqué !
Moins générer de déchets, c’est aussi moins gaspiller, réemployer ou réparer, composter … pour un environnement plus sain. Collectivement ET individuellement, chacun peut participer à réduire ses déchets.
Des pistes à explorer selon ses envies et ses possibilités dans le dossier thématique de Grand Poitiers Le magazine des habitants n°12 – Printemps 2021

BIODIVERSITÉ - Gâtine - une descente du Thouet en canoë
Douze personnes ont descendu la rivière en canoë, à la recherche des loutres et castors, avec le syndicat mixte de la vallée du Thouet. La 1ère des sorties a eu lieu le 30 mai mais d’autres suivront tout l’été pour découvrir autrement la rivière, sa faune et sa flore.
Un article à lire dans la Nouvelle République Deux-Sèvres

Sujets Nationaux - Internationaux

ÉDUCATION – Osez les questions vives !
Dans le dernier numéro 130 de la Revue Symbioses, le magazine de l’éducation à l’environnement du réseau Idée (équivalent des GRAINEs en Belgique), le dossier principal explique comment parler à l’école (et ailleurs) de questions écologiques vives. Et pourquoi.
Ce numéro 130 de Symbioses peut être consulté ou commandé.

CLIMAT - Neutralité carbone des villes
Pour s’attaquer aux crises du climat et de la pollution atmosphérique, il faut réduire au plus vite tous les transports motorisés, voitures particulières en tête. Une façon de réduire les émissions liées au transport – relativement rapidement et potentiellement à l’échelle mondiale – consiste à troquer la voiture pour le vélo, l’e-biking et la marche – ces modes de déplacement dits « actifs ». En effet, le vélo serait 10 fois plus efficace que la voiture électrique…
Explications à lire dans l’article de The Conversation

BIODIVERSITÉ – Sauvons les haies !
C’est un signal d’alarme que tirent les communautés scientifiques et associatives face à la disparition des haies à travers deux tribunes publiées dans le journal Le Monde, l’une "Sans les haies, nos campagnes se meurent" et l’autre "Climat et biodiversité : Les petits pas de la politique agricole commune ne suffisent plus". Au total, 70 % des haies en France ont disparu en 50 ans, ce qui représente plus de 700 000 km de haies arrachées.
A ré-écouter sur France Inter, dans l’émission La tête au Carré du 18 2021

BIODIVERSITÉ BIS – Journée mondiale des abeilles instaurée le 20 mai !
Nous dépendons tous de la survie des abeilles ! Il est donc crucial de surveiller leur déclin et de freiner la perte de la biodiversité et la dégradation des écosystèmes.
Pour attirer l’attention de tous sur le rôle clé que jouent les pollinisateurs, sur les menaces auxquelles ils sont confrontés et sur leur importante contribution au développement durable, les Nations Unies ont décidé de désigner le 20 mai Journée mondiale des abeilles. Cette journée veut aussi encourager un renforcement des mesures de protection des abeilles et des autres pollinisateurs, qui peuvent contribuer de manière significative à la résolution des problèmes liés à l’approvisionnement alimentaire mondial, notamment dans les pays en développement.
Une action et une présentation sur le site des Nations Unies

GÉOPOLITIQUE - Birmanie, un projet de bibliothèque écolo à l’arrêt suite au coup d’État
Quand les enfants et l’environnement font les frais de la géopolitique …
C’est une modeste bâtisse conçue pour offrir aux enfants d’un orphelinat de Rangoon un accès à la lecture tout en les sensibilisant à la protection de l’environnement. Prête à ouvrir depuis de nombreuses semaines, la bibliothèque, dont les murs sont faits de bouteilles remplies de déchets plastiques recyclés, n’a accueilli encore aucun lecteur et aucun livre.
La faute au coup d’État militaire qui a plongé la Birmanie dans le chaos et mis ce projet, comme plein d’autres, à l’arrêt.
Article à lire sur le site de GoodPlanet

ALIMENTATION SANTÉ - Manger Bio est meilleur !
C’est confirmé : manger bio est meilleur pour la santé !
La plus importante étude réalisée jusqu’ici sur les conséquences d’une alimentation bio sur la santé confirme des bénéfices significatifs pour les consommateurs. Il s’agit de l’étude Nutrinet-Santé, qui suit depuis plus de dix ans les habitudes alimentaires de dizaines de milliers de Français.
Moins de cancers, moins de risques de surpoids ou d’obésité, moins de pesticides dans les urines : les mangeurs de bio seraient en meilleure santé. Ces résultats paraissent logiques, presque naturels, encore fallait-il les documenter scientifiquement !
Ce constat pousse à revoir les seuils de pesticides actuellement tolérés dans l’agriculture conventionnelle.
Tous les détails documentés dans l’article de ReporTerre.

NATURE – Et si on laissait la nature sauvage ? -
La couverture du bimensuel OKAPI n°1135 – juin 2021, pour les collégiens annonce la couleur avec ce gros titre pour son dossier de la rubrique Autour du monde « Et si on laissait la nature sauvage ? ».
De plus en plus de constructions humaines, de plus en plus d’exploitation des ressources naturelles, de plus en plus d’espèces animales et végétales en danger d’extinction ,,, Le rapport entre l’Homme et la nature qui l’entoure est à réinventer de toute urgence.
Ce dossier s’adresse donc à la génération Z (les ados d’aujourd’hui et leurs aînés) qui l’a bien compris et est manifestement résolue à inverser la tendance.
Sauvons le sauvage ! « Nous redécouvrons que la nature sauvage est notre plus proche alliée : en la laissant vivre, en la comprenant, en la protégeant, c’est nous que nous sauvons. »

Répondre à cet article

Site et Infolettre édités avec le soutien financier de la Région et de la DREAL Nouvelle-Aquitaine