GRAINE Poitou-Charentes
Réseau d’éducation à l’environnement en Poitou-Charentes

Accueil > L’actualité en EE > Veille pédagogique > SANTE ENVIRONNEMENT : étude NutriNet Santé

SANTE ENVIRONNEMENT : étude NutriNet Santé

A l’occasion du congrès européen de l’Agriculture Biologique organisé par l’IFOAM et INTERBIO Nouvelle Aquitaine les 16 et 17 juin derniers à Bordeaux, l’étude NutriNet Santé a été présentée par Denis Lairon, directeur de recherche émérite, Inserm pour Nutrinet.

L’étude française Nutrinet a permis de suivre jusqu’à 170 000 personnes pendant 10 ans. Il s’agit de l’une des plus grandes études "cohorte" du monde.
Des analyses de sang et d’urines ont été menées en parallèle sur 20 000 sujets. Depuis 2019, les données recueillies ont commencé à être analysées. Elles permettent de démontrer les intérêts de la consommation de produits AB pour la santé.
On entend ici par "consommateur bio" des consommateurs réguliers de produits AB.

Les principaux éléments qui ressortent de ces premières analyses sont :

  • Les consommateurs bio mangent en général plus de fruits et légumes et moins de
    viande, avec une alimentation globalement plus variée et plus nutritive.
  • Il a été constaté que la prégnance des pesticides était moins importante chez les consommateurs bio (jusqu’à -90 % de pesticides dans les urines)
  • Les consommateurs bio réduisent de 36 à 62 % leur risque de surpoids et d’obésité. Le chiffre est comparable pour les maladies cardio-vasculaires.
  • Les consommateurs bio ont 35 % de chance en moins de développer un diabète et 25 % de chance en moins de développer un cancer (notamment les cancers du sein chez les femmes ménopausées : -34 % de risque et les lymphomes : -76 % de risque).

La majorité de ces résultats sont confirmés par d’autres études réalisées aux États Unis, en Italie et en Allemagne. Ces résultats ne sont pas modifiés lorsque d’autres facteurs de risque (outre le facteur consommateurs bio versus non bio) sont pris en compte, comme des facteurs socio-démographiques, l’alimentation, les modes de vie, les antécédents familiaux. Cette étude montre un profil spécifique des consommateurs bio qui vont naturellement manger plus sain ; ce qui va contribuer à leur meilleure santé.

Pour plus d’information : https://etude-nutrinet-sante.fr/

Sources : Newsletter de l’@B Juillet 2022 - Chambre d’agriculture Nouvelle-Aquitaine

Répondre à cet article

Site et Infolettre édités avec le soutien financier de la Région et de la DREAL Nouvelle-Aquitaine