GRAINE Poitou-Charentes
Réseau d’éducation à l’environnement en Poitou-Charentes

Accueil > L’actualité en EE > Echos du réseau > Une picto-charentaise aux Rencontres régionales du GRAINE Centre, (...)

Une picto-charentaise aux Rencontres régionales du GRAINE Centre, témoignage

jeudi 10 novembre 2011, par Béatrice MARTIN

Katia Jacquel était présente aux dernières Rencontres régionales du GRAINE Centre sur le thème de la forêt au Lycée agricole des Barres à Nogent-sur-Vernisson, le 17 et 18 septembre 2011. Elle nous fait le plaisir de partager son vécu...

« Développant de plus en plus mes compétences vidéo au sein de l’association Les Jardins d’ Isis, aussi bien dans mes animations qu’en formation, j’ai ainsi proposé au GRAINE Centre de réaliser des images vidéos lors de leurs Rencontres régionales.
Cette proposition a été faite suite à la formation animée par Les Jardins d’Isis "Comment raconter et valoriser sa pratique d’éducateur nature par la vidéo" suivie par Eric Samson du GRAINE Centre et organisée par le Réseau Ecole et Nature en février 2011.

Le GRAINE Centre avait choisi 2 animations nature extérieures à valoriser par l’image vidéo :

JPEG - 176.9 ko

Angélique Gouillon (Sologne Nature Environnement) a mené la danse de la première animation filmée, "bricolages et forêt" : tout d’abord cueillir des tiges de plantain pour ensuite… réaliser des petites chaises miniatures pour lutin ou autre être de la forêt, chaises que certains participants n’ont pu s’empêcher de customiser. Quelle concentration, belle ténacité de leur part ! Un vrai travail de tricot végétal ! J’ai ensuite assisté à un joyeux concert des participants qui avaient fabriqué sur les conseils d’Angélique des sifflets avec feuille de lierre et noisetier, puis des kazous (bambous et morceau de plastique). Et les grenouilles réalisées avec des noix et des élastiques sautaient au rythme de leurs sifflets !

J’ai ensuite retrouvé les petits êtres imaginaires de la chaise de plantain dans l’animation de Solange Matheron (Service éducatif du Domaine de Chambord) pour apprendre à décoder les indices et les traces de la forêt sur fond d’imaginaire. Des traces de sanglier, des vers de terre, des limaces, des nids, des pelotes de déjection, des fientes encore chaudes, tout était scrupuleusement observé, touché, senti, décortiqué pour être ensuite étudié dans un livre pour connaître l’animal à l’origine de ces découvertes.

Les participants notaient, dessinaient, récoltaient, photographiaient selon les préconisations du lutin. Ce dernier, s’impatientant de la réponse à sa demande a même appelé Solange sur son portable !
C’était une belle animation mélangeant imaginaire, science et technologie moderne ! Les échanges qui suivaient les animations permettaient à chacun de s’exprimer sur leur vécu, de donner leur point de vue, de poser des questions sur l’animation.

JPEG - 349.5 ko

Tenir une caméra et donc ne pas pouvoir participer verbalement ne m’a pas empêchée de participer mentalement et avec beaucoup de plaisir.

Mais les émotions ne se sont pas arrêtées à cela, j’ai eu en effet l’occasion de filmer l’ouverture et notamment un discours officiel du directeur de la DREAL, Nicolas Forray, peu commun, intelligent et plaisant à entendre quand on connaît les difficultés de la reconnaissance de l’EE en matière de soutien politique.

J’étais pour ma part heureuse d’avoir vécu ces rencontres. Des rencontres chaleureuses qui permettent un bel échange des savoirs faire et des savoirs être, ponctuées par des moments conviviaux qui donnent l’occasion éventuellement de créer de nouveaux partenariats. Les rencontres donnent une multiplicité d’ouvertures sur plusieurs champs de l’éducation à l’environnement, elles donnent aussi envie d’en organiser à nouveau et d’en vivre ici en Poitou Charentes. »

Répondre à cet article

Site et Infolettre édités avec le soutien financier de la Région et de la DREAL Nouvelle-Aquitaine