GRAINE Poitou-Charentes
Réseau d’éducation à l’environnement en Poitou-Charentes

Accueil > L’actualité en EE > Communiqués et annonces > Les premiers résultats de la consultation publique sur l’eau !

Les premiers résultats de la consultation publique sur l’eau !

L’eau est l’affaire de tous. Tous les citoyens et organismes peuvent participer aux décisions prises dans ce domaine. Le comité de bassin et l’Etat ont souhaité connaître votre avis sur les actions à mener pour gérer l’eau, prévenir les risques d’inondation et préserver le milieu marin.

Les premiers résultats partiels de la consultation en Loire-Bretagne sont disponibles : 1361 réponses au questionnaire au 27 avril 2015. Les résultats complets seront publiés à l’automne.

  • Pour 80 % des répondants, les propositions répondent aux problèmes sur l’eau de leur région

Le projet de plan de gestion des eaux et le projet de plan de gestion des risques d’inondation proposent des actions à mettre en place d’ici à 2021 pour répondre aux problèmes sur l’eau et les inondations rencontrés sur le bassin. 33 % des répondants au questionnaire retrouvent « complètement » les problèmes sur l’eau de leur région dans ces propositions et 47 % les retrouvent « assez ».

  • Pour environ deux répondants sur trois, les actions proposées par le plan de gestion des eaux (Sdage) sont assez bien adaptées aux enjeux du bassin

69 % pensent que les actions proposées sont adaptées pour garantir des eaux de qualité.
71 % pensent qu’elles le sont pour préserver et restaurer des milieux aquatiques vivants et diversifiés.
Les avis sont un peu moins favorables quand il s’agit du partage de la ressource en eau ou de notre organisation collective pour gérer l’eau. 62 et 63 % les jugent adaptées.

  • Les répondants sont partagés sur l’ambition et l’effort financier à fournir pour reconquérir des eaux en bon état…

48 % sont d’accord avec la proposition du Sdage : maintenir l’effort financier actuel pour atteindre 61 % des eaux en bon état en 2021.
46 % sont prêts aller plus vite et à dépenser plus. Seulement 6 % voudraient dépenser moins.

  • Le plan de gestion des risques d’inondation est assez favorablement accueilli par la plupart des répondants à la consultation

Près de 3 personnes sur 4 pensent qu’il est adapté pour ne pas aggraver les risques d’inondation.
Environ 7 personnes sur 10 le jugent bien adapté pour favoriser un retour rapide à la normale en cas d’inondation et pour réduire les dommages aux personnes et aux biens.

Répondre à cet article

Site et Infolettre édités avec le soutien financier de la Région et de la DREAL Nouvelle-Aquitaine