GRAINE Poitou-Charentes
Réseau d’éducation à l’environnement en Poitou-Charentes

Accueil > Questions de fond > Outils pédagogiques > La recherche et les outils pédagogiques

La recherche et les outils pédagogiques

mardi 6 mai 2003, par Yannick BRUXELLE

OUTILS PEDAGOGIQUES EN E.R.E…
QUAND DES CHERCHEURS SE PENCHENT SUR LA QUESTION

Le point de vue de l’équipe de la F.U.L.
( Fondation Universitaire Luxembourgeoise )
dirigée par Louis Goffin.

Les questionnements tournent autour de l’évaluation d’outils existants pour savoir s’ils traitent réellement d’ERE, si ce sont vraiment des « outils pédagogiques », et s’ils sont de bonne qualité.

Trois axes de réflexion :
- l’outil est-il pertinent ?
- l’outil est-il efficace ?
- l’outil est-il efficient ?
Pour chaque axe des indicateurs sont établis.

  • Des indicateurs de pertinence :

- L’outil s’inscrit-il bien dans l’ERE par le thème et les contenus abordés ? N’est-ce pas un simple éveil aux sciences, une approche de la nature, des savoirs technologiques ?

La définition choisie est l’ environnement en tant qu’éco - socio - système :

« L’environnement est à un moment donné et sur un territoire déterminé, le système d’interactions entre d’une part les hommes, leurs activités et leurs réalisations et d’autre part le milieu naturel avec toutes ses richesses et ses potentialités »

- Les objectifs proposés sont-ils admissibles ?
Sont retenus par les chercheurs des objectifs de sensibilisation, de construction des savoirs et de savoir-faire, de développement de la créativité et du sens critique, et de mise en œuvre d’action concrète relative à l’environnement.

- Les valeurs sous-jacentes sont-elles celles de l’ERE ?
Ils font référence aux valeurs STAR développées par L.Goffin (solidarité, tolérance, autonomie, responsabilité).

- Les méthodes pédagogiques sont-elles en cohérence avec les objectif d’ERE ?
Par exemple, apprendre à faire en faisant, participer à son propre apprentissage…

- Le contenu a-t-il été validé ?
L’accent est mis sur la nécessité d’une relecture et d’une validation par un expert.

  • Des indicateurs d’efficacité :

- Y a-t-il cohérence pédagogique ? La cohérence est quadruple entre les objectifs, les méthodes, les stratégies d’évaluation proposées et le public cible.

- La qualité de présentation et la structuration du document sont-elles satisfaisantes ?
De façon à encourager son utilisation, permettre une bonne accroche du public cible et une meilleure mémorisation.

- L’utilisation est-elle guidée par des consignes ?
Pour réduire les risques d’une mauvaise utilisation et optimiser les résultats.

  • Des indicateurs d’efficience :

c’est-à-dire le rapport entre l’efficacité et le coût ( d’achat, d’utilisation, d’élaboration )

- Le public potentiellement touché correspond-il à l’effort fourni ?
Le nombre de personnes touchées, les besoins réels… le prix d’utilisation raisonnable…

- Les coûts de production sont-ils compressibles ?
les prix estimés sont-ils plausibles ?

Le point de vue de Michela MAYER ( Universitaire italienne )

Elle définit 4 aires fondamentales reliées les unes aux autres et toutes également indispensables.

  • Une aire existentielle qui doit tenir compte des sentiments pour aller vers l’explicitation des valeurs et la réflexion sur la cohérence entre valeurs et comportements.
  • Une aire cognitive : pour elle, c’est l’approche systémique, le passage du local au global, la prise en compte de la complexité (au niveau des problèmes mais aussi au niveau des solutions qui ne peuvent jamais être simplement techniques mais sont fondées sur des valeurs).
  • Une aire opérative : c’est le travail sur le terrain, le fait d’aller de l’école vers l’extérieur pour engager la communauté. C’est aussi d’arriver au partenariat et à l’action pour l’environnement.
  • Une aire méthodologique : elle comprend la transversalité du travail mené, la flexibilité des parcours éducatifs mis en place, la recherche partagée enseignants - élèves, la diversité des techniques…

Conclusion

La connaissance de ces points de vue de chercheurs en éducation ayant particulièrement réfléchi à l’éducation à l’environnement peut sans doute nous aider, dans l’esprit d’une recherche de qualité et de cohérence , lors de la conception de nos outils pédagogiques ou du choix d’outils préexistants.

En savoir plus

Document écrit dans le cadre de la réflexion collective lors d’un week-end du GRAINE

Répondre à cet article

Site et Infolettre édités avec le soutien financier de la Région et de la DREAL Nouvelle-Aquitaine