GRAINE Poitou-Charentes
Réseau d’éducation à l’environnement en Poitou-Charentes

Accueil > Questions de fond > Outils pédagogiques > Valorisation pédagogique des maisons du parc interrégional du Marais (...)

Valorisation pédagogique des maisons du parc interrégional du Marais Poitevin

mardi 6 mai 2003, par Nicole MARTY, Véronique Jean

Présentation du projet

Les maisons du Parc Interrégional du Marais Poitevin sont des lieux de mise en valeur et de découverte des territoires du Parc. Elles sont gérées par des associations ou des communes et bénéficient du soutien technique du Parc (muséographie, marketing, pédagogie …).

Cinq d’entre elles ont souhaité participer à une réflexion sur l’accueil des scolaires :
- Maison des Marais Mouillés à Coulon (79)
- Maison de la Meunerie à Nieul-sur-l’Autize (85)
- Maison de la Haute Sèvre à La Mothe Saint Héray (79)
- Maison du Protestantisme Poitevin à La Couarde (79)
- Maison de la Mytiliculture à Esnandes (17)

Un projet en partenariat

Concevoir des livrets pédagogiques pour des scolaires et contribuer en même temps à la formation des guides-animateurs, tel est le projet du Parc.

Pour cela, une étroite collaboration s’est établie entre le responsable pédagogie-formation du parc, les guides-animateurs des maisons et le GRAINE Poitou-Charentes sollicité pour ses compétences en pédagogie active en éducation à l’environnement et à la citoyenneté.

Des livrets construits dans chaque maison…

Deux représentants du GRAINE, une salariée et un bénévole - différents selon les maisons (animateur ou enseignant) - étaient présents pour réfléchir et échanger sur ce projet avec les équipes d’animation de chacune des maisons.

Une première visite a permis de connaître les thématiques développées et le type d’accueil scolaire proposé.
Ensuite, les groupes de travail (GRAINE-Maison) ont redéfini et sélectionné les messages destinés aux scolaires et proposé une réorganisation des visites en fonction de ceux-ci.

Les livrets ont alors été élaborés : trois pour les élèves en fonction de leur niveau et un pour les enseignants. Selon les maisons, l’utilisation prévue de ces outils est différente, cependant, leur construction relève du même cheminement et la démarche proposée est similaire (voir encadré).

…à partir d’une démarche définie collectivement

Parallèlement à ces réflexions menées dans chaque maison, un travail collectif s’est mis en place afin d’élaborer une démarche commune pour l’accueil des scolaires dans l’ensemble des maisons tout en respectant les spécificités de chacune (thématique, muséographie, équipement, personnel, …).

Trois rencontres ont eu lieu.
La première a permis de réfléchir sur la notion d’outil pédagogique puis de débattre sur les livrets eux-mêmes (rôle ? utilisation ?).

Pendant le deuxième rendez-vous, chaque maison a présenté l’état d’avancement de son projet puis une bénévole du GRAINE, non impliquée dans une maison, a mené une intervention / discussion sur les relations entre guides, animateurs et enseignants et le rôle de l’outil pour chacun.

La troisième rencontre était une mise en situation puisque le guide-animateur de la Maison de la Haute-Sèvre a fait découvrir son moulin au groupe avec les livrets conçus pour les élèves de cycle 3.

Ce travail collectif a participé à la visualisation et à la concrétisation technique du réseau des maisons du Parc, réseau initié par le Parc mais qui restait jusqu’alors au seul niveau politique.

Premier bilan

Après 10 mois de travail, quatre maisons disposent maintenant de leurs livrets - sur papier et sur CD-ROM - dont les illustrations et la mise en page ont été réalisées par des graphistes.

Cela ne saurait tarder pour la cinquième.
La forme CD-ROM permettra aux maisons de faire évoluer leurs livrets en fonction des modifications possibles de leur muséographie, de leurs envies, des réactions des enseignants et des élèves.
Affaire à suivre …

UN PROJET, UNE DEMARCHE, UNE RENCONTRE…

(…)
Selon nous, la visite d’une maison doit être un moment de découverte active pour l’élève. Guidés par le plaisir, les sens en éveil, la curiosité aiguisée, les élèves pourront pénétrer les mystères de territoires complexes où les relations des hommes et de la nature ont évolué au fil des ans.

L’animateur s’appuie sur les représentations des élèves pour mener la visite. En favorisant dès le départ l’expression des connaissances, justes ou fausses, des impressions, des images mentales … du groupe, il entre plus facilement en relation avec les élèves qu’en distillant un discours pré-écrit.

L’animateur favorise la réflexion des élèves en les sollicitant : questions, expérimentations, débats permettront au groupe de répondre à des questionnements apparus pendant la visite.

Un livret accompagne chaque élève pendant la visite : support d’activité, outil de synthèse, de questionnement pour aller plus loin, il reste à l’issue de celle-ci un souvenir propre à chacun.

La visite présente d’autant plus d’intérêts qu’elle s’inscrit dans le cadre d’un projet pédagogique global. Elle permet aux élèves de se plonger dans un cadre nouveau : milieu, environnement, histoire, personnes, techniques …
- Point de départ d’un projet, elle est un moment propice à l’émergence de questionnements.
- Etape d’un projet en cours, elle permet que certaines questions trouvent des réponses et que d’autres apparaissent.
- En fin de projet, la visite d’une Maison peut également constituer une synthèse, voire même une évaluation.

L’intégration de la visite dans un projet de classe serait renforcée par un contact préalable entre enseignant et animateur de la Maison qui pourra adapter la visite au contexte présent.

Extrait du livret enseignant des maisons du Parc Interrégional du Marais Poitevin

Répondre à cet article

Site et Infolettre édités avec le soutien financier de la Région et de la DREAL Nouvelle-Aquitaine