GRAINE Poitou-Charentes
Réseau d’éducation à l’environnement en Poitou-Charentes

Accueil > Questions de fond > Le jeu : repères et controverses > Techniques ludiques et principes universels de jeux (Henri LABBE)

Techniques ludiques et principes universels de jeux (Henri LABBE)

jeudi 13 janvier 2011, par Henri LABBE

|

Article extrait de la Lettre du GRAINE n°19, 2010.

Texte de Henri LABBE (1) initialement paru dans Polypode n°4, la revue d’éducation à l’environnement en Bretagne du REEB, Printemps - été 2004.


Le jeu est souvent une activité libre qui ne cherche d’autre fin que la distraction ou le plaisir. Cependant, de nombreux chercheurs ou pédagogues se sont intéressés aux jeux et aux techniques ludiques à des titres divers : enseigner, animer, former, soigner...
Par l’intervention d’un adulte qui va préciser les modalités (objectifs, méthodes, moyens, consignes diverses…), ces techniques ludiques peuvent conduire des publics (enfant, jeunes adultes, famille…) à une véritable mise en situation de terrain : nous allons parler ici de situation de découverte des patrimoines et de notre environnement.

Il existe de nombreux jeux de découverte de l’environnement et d’aussi nombreux guides qui les présentent. Il sera question dans cet article de "principes universels" transposables, appropriables, tout cela pour enrichir une animation : visite guidée, randonnée, exposition, sentier de découverte ou rallye…

J’utilise ces outils depuis bien longtemps (!) ; par exemple en fin de formation d’animateur, un groupe doit présenter aux autres ce qu’il a découvert... à partir du thème de la mare, on va assister à un jeu de mimes avec en vedettes les animaux de l’aquarium installé au milieu de la pièce ; ou encore des "étiquettes surnoms" à placer en face d’invertébrés aquatiques bien installés dans des verres.
Voilà deux "principes universels ludiques" ; pourquoi universels ? Parce qu’ils sont utilisables partout  : vous pouvez faire parler des maisons dans une découverte patrimoniale ou architecturale... mimer une écluse ou un nuage ! Suivant que vous êtes passionné d’écologie ou d’astronomie, d’histoire ou d’architecture… C’est à vous de savoir transposer. On perçoit ici la richesse de la réutilisation de nos observations in situ. Faites ceci sur le terrain… c’est encore plus riche.

Après avoir expérimenté de très nombreux principes ludiques auprès de publics différents, voici un classement en trois degrés basé sur trois "façons" de découvrir :
- le 1er degré, c’est l’expérience des sens : avec des techniques à dominante sensorielle et émotionnelle, l’utilisation de nos outils personnels que sont nos cinq sens (y compris le 6ème) pour mieux se découvrir et s’exprimer ; vous trouverez les Kim avec les yeux bandés (chenille aveugle, à chacun son élément …), les cherche-odeurs, les jeux d’écoute…
- le 2ème degré, c’est l’expérience de la découverte : avec des principes pour mieux observer et décrire séparément les différents éléments qui constituent nos milieux (végétation, animaux, maisons, monument, rivières...) : "intrus", "relations", "dessiner sans voir", "d’où est prise cette image ?"… Les idées ne manquent pas, il faut savoir adapter et imaginer sur le terrain !
- le 3ème degré, c’est l’expérience de la compréhension  : en développant un certain regard synthétique ou écologique sur les organisations qui nous entourent : répartition, zonation, aménagement, économie… ; vous trouverez ici les jeux de suite logique comme "à chaque chose sa place"...

Ces principes sont très nombreux et beaucoup d’ouvrages vous donnent des règles… mais à vous de savoir les adapter à vos objectifs, aux publics et au terrain. Et si au lieu de les consommer, c’était les enfants qui devenaient créateurs, concepteurs et acteurs ! C’est possible, l’expérience de deux CLSH de la communauté de communes de Louvigné-du-Désert le prouvent ; voyez encore le sentier pédagogique "de la forêt à la ville" et le livret guide réalisé par les enfants de l’école Jacques cartier à Fougères ou encore "l’arboretum pédagogique" de la Guerche-de-Bretagne...

Alors à vous de jouer à présent ; impliquez vos publics, user sans abuser et privilégiez toujours le terrain car ces différents outils, exercices, devinettes et petits défis, sont bien là pour nous inciter à participer à nos propres découvertes : "expliquer c’est empêcher de comprendre puisque cela empêche de chercher" ; telle est un peu la philosophie de ces techniques ludiques.

— -
1 Direction régionale et départementale de la Jeunesse et des Sports de Bretagne.

Répondre à cet article

Site et Infolettre édités avec le soutien financier de la Région et de la DREAL Nouvelle-Aquitaine